Le respect d’autrui et de Soi

Mis à jour : 13 oct. 2019



Je ne me suis jamais définie comme thérapeute.

Au départ c’était un choix guidé par des peurs, peurs de ce que les autres me racontaient sur leurs mauvaises expériences, sur les idées toutes faites que l’on répète sans même n’avoir jamais y être était confronté, du genre :

- attention thérapeute il faut avoir un diplôme !

- attention thérapeute cela veut dire soigner, tu n’es pas médecin !

blabla….

Pour la petite histoire sur les diplômes, j’ai mis tous mes diplômes sur mon site internet,

- Un jour une personne a vu mon site sur internet, elle recherchait une réflexologue et m’a dit waouh c’est rassurant tous vos diplômes… et rien ne s’est concrétisé avec cette personne.

- Un autre prestataire m’a contacté pour faire tout un weekend en entreprise en massage amma-assis, le seul diplôme que j’ai perdu impossible à remettre la main dessus, et aucune réponse de l’école pour me ré-éditer mon diplôme, et bien sans soucis j’ai fait cette prestation et cela s’est passé à merveille !

Quelle reconnaissance attendons-nous des autres avec nos diplômes ?

Je reviens donc à mes propos de définition,

je me suis définie depuis 7 ans comme praticienne en réflexologie, car j’ai commencé par apprendre la réflexologie, et non pas comme réflexologue à mes débuts car une personne m’a dit à mes débuts : t’es qui pour te dire réflexologue, après 1 ans de formation ?

Tout ça soulève bien des prises de consciences et des questionnements sur le respect des autres et de SOI ?

D’une part envers les autres, tout ce parcours et les expériences de ma vie, j’ai appris et pris conscience de :

- Savoir si la personne est prête à entendre ce que je veux lui dire (ou lui écrire) et si se sera une contribution pour elle, pour sa vie, et si ça lui permettra de grandir encore plus, d’être encore plus Elle.

- Ne pas imposer ses idées ou méthodes (bien-être) car pour vous ça a fonctionné ainsi.

- Le respect d’autrui c’est redonner le pouvoir d’auto-guérison à la personne, elle seule sait ce qui est le mieux pour elle, et ne pas se mettre en position de sauveur absolu.

- Oui qui vous dit que vous avez raison ? Mettez vous à sa place, n’avez-vous jamais senti qu’un conseil, ou quoique se soit que l’on vous est dit ne vous convenez pas ? Alors suivez ce ressenti !

- Chaque personne grandit à son rythme, et percevoir que pour telle personne il faudra plus de temps pour qu’elle fasse le choix de changer.

D’autre part pour moi :

- Que je ne peux pas être la sauveuse des autres car c’est leur choix de changer, et ne plus me donner tort pour ça. Ce qui a allégé énormément ma vie !

- Je ne peux pas changer les autres. Et si personnellement je veux que quelque chose change, le changement passe par moi.

- Ne plus coller aux autres, à leurs ressentis en me disant AH OUI je dois faire attention, ils ont raison !

- Ma faire confiance, et faire confiance à ce que je ressens.

- Nul n’est plus juste, plus fort, plus mauvais, plus nul, plus haut, plus bas que moi !

Et ce matin tout à coup, je ne peux l’expliquer clairement me vient le mot « accompagnatrice » vers la légèreté et la brillance de votre corps et votre être.

Et pourtant en ce moment je n’étais pas du tout dans la recherche d’une définition de mes activités bien-être.

Si vous regardez la définition de thérapeute, vous allez aussi lire que c’est un accompagnateur ! ah ! ah ! j’adore !

Et pourtant pour moi rien à voir !

C’est tout la signification collective de ce mot « thérapeute » qu’il y a depuis des siècles, le mot thérapeute vient du grec, qui ne me convient certainement pas, associés aux peurs collectives des autres !

Soyez une inspiration et une contribution pour les autres !

Et, oui, avant d’écrire ces mots je me suis demandée si ça pourrait être une contribution pour les autres et pour moi.

Namasté

8 vues

© 2023 by max & ella. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now